Véhicule 4
Véhicule propose des partitions à activer
par le lecteur.
Véhicule diffuse des œuvres
à faire par tous et partout :
chez vous, dans un square,
dans un espace d’exposition,
dans un théâtre, dans une école, sur un stade.
Seul ou à plusieurs :
peignez-vous les avants-bras en rose,
mettez tout de biais,
perdez-vous dans la taïga,
jouez avec la lumière,
comptez, chantez, dansez,
mettez la scène dans une salle d’exposition,
vrillez la partition, balayez les spectateurs,
inventez le désert.
Ceci n’est plus une revue
c’est un spectacle, une performance,
un geste, une danse,
une exposition
une musique,
un service à mettre en œuvre.

À l’heure où tout ferme, où tout se resserre,
où l’instruction est de se calfeutrer,
de s’isoler, de se protéger, à l’heure des protocoles
de sécurité, Véhicule propose de jouer/activer/
interpréter/créer partout. Déjouez l’injonction.
Faites. Chez vous, dehors, dans les églises,
dans les supermarchés, sur internet, dans la forêt,
sur la plage. Faites. À l’heure où l’institution
culturelle plus que jamais est cette grande muraille
infranchissable, impénétrable, transforme ta cuisine
en white cube, ton salon en boîte noire.
Avec des moyens modestes, un son, un songe,
un mouvement, un bout de papier.

Les lire c’est déjà les activer.

Faites-les vivre, encore,
différemment. C’est à vous.