Après un bac scientifique option biologie, il suit un cursus de lettres modernes.
À Séville, il rédige une maîtrise sur Garcia, Renaude et Kermann. Puis il devient assistant du metteur en scène Frédéric Fisbach, qu’il accompagne pendant 6 ans.
Depuis Vos ailes les mouettes (2004) jusqu’à Hamlet and the something pourri (2010), son travail d’écriture questionne le rapport de l’homme aux animaux, et à son environnement.
La drogue et l’empoisonnement, la pollution et l’hallucination sont des mots de passe qui aident à déplacer les lignes de sensibilité, à jouer avec la consistance de notre vécu, de notre expérience. Son bestiaire personnel comporte quelques cailles, crabes, calamars, et poulpes ; tout un groupe d’ibis sacrés et deux axolotls. Régulièrement, il met en scène ses propres textes : Vos ailes les mouettes, Plomb laurier crabe, ou Hamlet and the something pourri.
Ses goûts littéraires le portent vers les domaines de la prose poétique ou de la poésie sonore : il participe à l’adaptation et à la mise en scène de Grand-mère Quéquette, de Christian Prigent, et il partage des projets avec Nicolas Richard (Façades, Plomb laurier crabe, Brouille, Propriété), et un autre avec Bérengère Lebâcle sur Jérôme Game (Over Game).
Le collectif Lumière d’août, compagnie de théâtre, source d’amitié et d’affrontements esthétiques, est une de ses occupations permanentes, l’occasion de réflexions, de créations littéraires et théâtrales partagées, lieu d’une inscription sur le territoire Rennais.
Hamlet and the something pourri est édité aux éditions Les Solitaires intempestifs.

www.lumieredaout.net