Jacques Jouet est né en 1947 dans la banlieue de Paris.
Il se veut écrivain tout-terrain : poésie, nouvelle, roman, théâtre, essai.
Ça ne lui fait pas peur qu’un poème puisse être imprimé sur un T-shirt.
Il n’aime pas la pureté : la littérature n’est pas pure ; la langue n’est pas pure ;
même les origines ne sont pas pures. De plus, à ses yeux, la littérature n’est pas une activité solitaire. C’est pour cela, peut-être, qu’il est si attiré par le théâtre.
Depuis 1983, il est membre de l’Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle).

Il est engagé dans plusieurs chantiers d’envergure : La République de Mek-Ouyes,
un roman-feuilleton en 2000 épisodes toujours à suivre ; Le poème du jour, poème quotidien
depuis le 1er avril 1992, devenu depuis 2013 le PPP Projet poétique planétaire, désormais collectif :

L’idée du Poème adressé du jour ou PPP, Projet poétique planétaire,
est de plaire au plus grand nombre, mais un par un.
À quoi bon, pour un poète actif aujourd’hui, rêver que sept milliards d’êtres humains
lisent ses mêmes petites crottes de poèmes comme s’il était Baudelaire ?
Un autre rêve est que chaque être humain ait un jour le sien,
de poème, le sien, pour lui d’abord.
C’est pourquoi je commence par les « pages blanches » des abonnés du téléphone
du département de l’Ain (01) de la République française. Il n’est pas certain que,
de mon vivant, j’arrive à l’Aisne, et, après la France, au Gabon. Et alors ? J’aurai essayé.
Et, qui sait ? j’aurai peut-être été aidé par d’autres. Que dis-je ? Je suis aidé par d’autres !

Dernières publications :

— Du jour, poésie (POL, 2013)
— Le Cocommuniste, roman (POL, 2014)
— La scène est sur la scène, théêtre complet (site www.pol-editeur.com)
— Ruminations du potentiel (Nous, 2016)
— La dernière France, roman (POL, 2018)
— Dos, pensée (poème), revenant (POL, 2019)