Organisation du Colloque
PARTITIONS SCRIPTS
Garance Dor


FRAC Bretagne le 6 et le 7 novembre 2020
et à Paris le 11 et le 12 décembre 2020 (Enseigne des Oudin et INHA)

L’objectif de ce colloque est de questionner les pratiques des artistes qui choisissent non pas de faire l’œuvre mais de faire faire l’œuvre. Pour cela, nous nous intéresserons aux partitions, scripts ou énoncés performatifs. Les partitions sont à la fois des boîtes à outils, des instructions, des consignes ou des poèmes qui incitent au geste artistique.
Du côté des arts plastiques, ces écrits d’artistes, à la fois œuvre et document, sont destinés à transmettre les informations nécessaires pour la création ou la recréation des œuvres. Pour plus de clarté, nous exclurons de notre recherche les protocoles ou programmes écrits par l’artiste et qu’il destine à lui-même comme cadre ou repère préalable à sa propre création. En effet, nous nous concentrerons sur des écrits se destinant à une tierce personne pour lui permettre d’activer ou de produire une œuvre.
Du côté du théâtre, si tout texte peut être considéré comme une partition, nous mettrons cependant l’accent non pas sur le simple texte-matériau mais sur une structure écrite se dégageant des canons de l’écriture dramatique. Il s’agira d’étudier des textes induisant la performance. Des structures, dont la forme radicale implique un évidement de la narration ou des personnages au profit des actions. Nous pourrons aussi nous intéresser à la question de la spatialisation du texte ou à sa typographie produisant des indications pour le corps de l’interprète.
Tout en autorisant une approche historique, nous nous demanderons de quelles façons une telle œuvre s’avère aujourd’hui – toujours – pertinente ? Quelles formes prennent ces partitions ? Que permettent-elles ?
Ce colloque réunit des chercheurs confirmés, des doctorants et des artistes.

Organisation : Garance Dor (Association Vroum)
Comité scientifique : Christophe Viart, université Paris 1, Bénédicte Boisson, université Rennes 2, Sandrine Ferret, université Rennes 2, Sophie Lucet, université Rennes 2, Barbara Formis, université Paris 1, Marie-Noëlle Semet, université Rennes 2, Garance Dor, université Rennes 2, Damien Dion, université Paris 1, Jean-Baptiste Farkas, université Rennes 2, Laura Bourboulon, université Rennes 2, Mélanie Perrier, INSPE Paris, membre Institut ACTE, Paris 1, Patrick Pleutin, université Paris 1
Graphisme : Vincent Menu